[Critique] Caravan Palace

< I°_°I >

55

evaluomatic_3

Depuis 2008 Caravan Palace nous fait hocher la tête et claquer nos doigts sur les mesures de leurs titres swing électro. Ils nous reviennent cette année pour leur troisième album < I°_°I > sorti le mois dernier chez Wagram Music
Le groupe nous avait jusqu’à présent habitué à une ligne artistique assez unidirectionnelle formant une espèce de « cohérence » dans leur œuvre.

< I°_°I > disperse les lignes et explore d’autres horizons, parfois avec un style reconnaissable, parfois moins. Ainsi l’électro prend une mesure globalement plus importante et la caravane s’essaie à des morceaux plus dance floor, ce que le groupe avait plus ou moins évité jusque-là. Du dance floor mais pas que, d’autres morceaux électro assez proches par moment d’artistes franchement électro tels que Modeselektor ou encore Birdy Nam Nam. Encore plus loin, on trouvera des titres très cousins des consonances dub step (surtout en live) et encore hip-hop. On peut se poser par moments la question : que reste-t-il de Caravan Palace ?

6< I°_°I > est-il un mauvais album ? Rude question à laquelle on peut répondre avec courage : oui et non. Pour ceux qui découvriraient le groupe avec cet opus, ils découvriraient un album multi facette, avec du peps appliqué à des genres divers et variés. Pour les autres, les connaisseurs de plus longue date, certains resteront coi.

Il serait peut-être précipité et trop simple de crier « rendez-nous Caravan Palace !». Ce n’est pas une mince affaire pour les artistes d’une façon générale de se renouveler sans se répéter ni perdre son identité. En l’occurrence, Caravan Palace y est parvenu… partiellement. Il faut préciser que les titres « inhabituels » ne peuplent pas à eux seuls l’album. D’autres morceaux plus « classiques », c’est-à-dire plus raccords avec leur musique connue, figurent aussi pour le plus grand bonheur des auditeurs initiés.

< I°_°I > c’est un album mais c’est aussi une tournée européenne (France, Belgique, Luxembourg, Monaco, Angleterre). Le show est à l’égal ce que à quoi on pouvait s’attendre à la découverte de l’album : surprenant, dans le sens positif comme négatif. L’esthétique est assez soignée et le concert est sous-tendu par une espèce de mise en scène plutôt bien pensée et assez carrée. L’énergie est au rendez-vous, le contact avec le public est assez bien établi et quelques chorégraphies bien amenées ajoutent un plus au spectacle. Le parti pris de l’électro est assumé jusque dans ses instruments : synthétiseurs en pagaille, ordinateur, contrebasse électronique, violon électronique. Au final seul un piano droit, un jeu de percussion, une clarinette, un saxophone et une guitare sont dans leur forme classique.

33C’est ce qu’on pourrait regretter de ce concert : la prépondérance de l’électro qui aurait pu, sans doute, être moins présent au profit de l’instrumental. Certes Caravan Palace ne comprend que 7 membres mais trop de samples (y compris vocaux) préenregistrés retranchent de l’authenticité à la performance, laquelle aurait été peut-être plus appréciable en étant un tantinet plus minimaliste mais réorchestrée et jouée en live.

La musique studio de Caravan Palace est peut-être trop subtile et complexe pour être restituée de façon satisfaisante en live. La note de 3 est une synthèse de l’album et de la tournée en cours, tournée qui rend la note un peu plus basse que ce qu’elle aurait été par rapport à l’album seulement.

En résumé, < I°_°I > est album de qualité mitigée qui dérangera moins les néophytes que les afficionados. Le show n’est ni franchement époustouflant ni mauvais et révèle au public un visage assez nouveau du groupe plus porté sur l’électro.

Site officiel du groupe

Dates et réservations des concerts

Visionné 1 142 fois
Hans Gnuj
Auteur : Hans Gnuj

(Ma première voiture c'était une Peugeot, et un jour mes cousins sont allés dormir chez ma grand-mère.) Normophobe refusant de se soigner. Addict aux concepts, à l’impermanence et au fromage. Fasciné par les canards et les cantatrices chauves.